TECHNIQUES UTILISEES

Mes dessins et tableaux sont des techniques mixtes. J’utilise en effet plusieurs médias sur plusieurs types de supports. Je vous en parle plus précisément ci-dessous.

Dessin et couture géométriques sur supports multiples

Ce travail est le point de convergence de plusieurs éléments de ma vie. Mon métier d’architecte, le métier de couturière de ma mère et ses dons culinaires, mes origines chinoise et française, mon enfance en Outre-mer (Nouvelle-Calédonie et Tahiti), une attirance pour l’abstraction, le graphisme, le minimalisme, l’Op Art, le Pop Art, le mouvement Supports/Surfaces …
J’explore un univers de bandes croisées et de formes et fils colorés sur supports existants où je découvre une diversité infinie et sensible dans un cadre voulu contraignant. Constituant ainsi mon vocabulaire graphique.

Techniques et supports mixtes

Dû à l’aspect exploratoire de mon travail, je travaille en série et en arborescence, un résultat m’inspire d’autres pistes. J’utilise plusieurs techniques sur un même dessin ou tableau. Vous y verrez apparaître des encres grises ou colorées, de la peinture acrylique, des fils noirs ou de couleur, du pastel gras, du stylo à bille, du crayon de papier, du papier kraft … sur différents supports parfois composites posant la question du fond et du sujet, le fond pouvant devenir sujet. La confrontation des techniques et des supports crée par contraste une nouvelle harmonie entre le fond et la forme, des effets de profondeur avec différents plans de lecture. Il m’arrive de sortir du cadre et par là-même d’en créer un nouveau pour mettre en valeur les documents imprimés utilisés comme prétexte exploratoire.

Des bandes croisées à l’encre colorée

J’emploie les encres (noire ou colorée, pure ou en lavis) depuis 2013. La transparence obtenue permet, au croisement des bandes, la superposition et le mélange des teintes. Aux croisements des bandes se révèle une nouvelle couleur et une intensité accrue. Les bandes sont sujettes à des variations de luminosité d’un bout à l’autre, suivant l’épuisement de la réserve d’encre du pinceau. Le travail à main levée confère une certaine vibration visuelle. Début 2020, je crée mon propre brou de noix pour obtenir des teintes sépia chaleureuses et moirées.

Des formes à la peinture acrylique

Je peins parfois par touches, aplats ou laquage, des formes colorées à la peinture acrylique, créant ainsi un dialogue et un contraste avec les bandes croisées transparentes. Les formes peintes semblent suspendues et détachées du fond, propulsées au premier plan. L’aspect laqué des formes colorées douces et suggérées emprisonne des bulles d’air et semble figer le temps, fixer le sujet sur le support.

De la couture

La plupart du temps, je fixe en cousant à la main des documents imprimés sur une feuille vierge épaisse plus grande. Les fils colorés créent des motifs géométriques comme pour souligner, tisser, exprimer du lien entre le fond et les formes. C’est le fil conducteur qui brode une histoire. Entre la finesse du fil, les motifs et écritures imprimés et la transparence des encres point une conversation. Tel un trilogue où chaque médium apporte et enrichit de ses caractéristiques le dessin. Je n’utilise aucune colle sinon de la peinture, du kraft collant ou du fil tenant lieu d’adhésif, et partie prenante de l’oeuvre par leur graphisme. J’appelle cette technique dessiner-coudre.

Sur des documents imprimés

Le point de départ de tout dessin est un document imprimé du passé ou de notre quotidien. Je suis particulièrement attiré par les gravures et les écrits anciens. Je dessine à partir de livres, partitions de musique, gravures, photos, affiches, journaux, cartes postales ou géographiques, emballages… qui font évidemment écho à mon histoire. Récupérés chez des bouquinistes, glanés dans mon quotidien ou offerts par mon entourage. Souvent obsolètes, “écorchés”, délaissés et destinés à la destruction donc à ne plus jamais voir la lumière du jour. Je leur donne une seconde vie et les mets à l’honneur en les illustrant et en les donnant à voir sous une nouvelle lumière.

Si vous avez encore un peu de temps, je vous raconte dans un autre article la genèse de mon graphisme ou comment ces techniques que j’affectionne particulièrement se sont invitées dans mon atelier pour peupler mon univers artistique.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.